Auriculothérapie

Il s’agit d’une méthode qui repose sur des principes de neurologie, établis de façon scientifique grâce aux nouvelles techniques d’imagerie, d’embryologie et d’anatomopathologie. Elle doit être pratiquée de préférence par un médecin diplômé.

L’auriculothérapie peut tenter de résoudre toute sorte de symptômes. Elle sollicite le cerveau en stimulant les nerfs du pavillon auriculaire. Ce traitement tente ainsi de rétablir un équilibre perdu, mais il ne s’agit pas d’un traitement de la cause.

 

L’auriculothérapie peut nécessiter plusieurs séances avant d’être efficace, et en général on conseille de ne pas abandonner avant 3 séances en échec. Elle peut également constituer un traitement de fond avec des rappels réguliers plus ou moins espacés. Les séances sont distantes d’au moins 4 semaines environ au début, mais certaines adaptations peuvent être nécessaires.
L’auriculothérapie peut être appliquée par 2 méthodes : les aiguilles semi-permanentes (asp) qui sont placées pendant la séance selon un schéma précis, et qui tomberont d’elles-mêmes par la suite. Des conseils vous seront fournis en cas de scanner de l’extrémité encéphalique ou en cas d’IRM.

La cryothérapie est une alternative utilisant un jet d’azote liquide spécialement qualibré. Elle cible les mêmes points que les asp, avec le même schéma. Elle évite l’effraction cutanée mais n’est pas conseillée pour les peaux mates ou de couleur. Si une tache apparait à l’endroit traité, elle va disparaitre ; si une croutelle apparait, ne la grattez pas, elle va tomber.

 

L’auriculothérapie ne cause aucune interaction médicamenteuse, et son mécanisme d’action empêche les effets rebonds.

Vous pouvez visionner un reportage passé sur TF1avec l’adresse suivante :  http://www.youtube.com/watch?v=Wib4VgrILyk

Ainsi qu’un autre « Se soigner autrement » passé sur France 5 en 2015:  https://www.youtube.com/watch?v=08pIDaey1LA